L’École Populaire est un projet créé sur l’initiative de deux communautés, la Coopérative Nuevo Horizonte et les Communautés Populaires Résistantes du Petén, et lancé afin d’établir un modèle d’éducation alternatif qui valorise et profite des expériences éducatives faites par le passé dans les deux communautés.

Les communautés se chargent elles-mêmes de définir le projet dans le cadre d’un processus d’évolution permanente dont l’objectif central est de « provoquer des changements structurels au Guatemala devant mener à une société libre d’exploitation, de racisme et de discrimination ». Dans cette perspective, il fondamental de renforcer le mouvement populaire dans le pays afin de lutter contre l’impérialisme, l’exploitation capitaliste, le racisme, etc.

Ce but est réalisable si on forme par exemple des cadres ayant une conscience critique, le sens des responsabilités et la conviction du sens de leur lutte. Il s’agit de stimuler des valeurs comme l’interculturalité, l’égalité entre les sexes, et aussi de promouvoir le développement des facultés artistiques et sportives. Un volet indispensable dans ce contexte est la récupération de la mémoire.